Just married? Heu, en fait, pas vraiment : cela fait déjà un peu plus d'un an !
Je m'étais lancée dans cette idée folle de coudre ma "robe", avec le défi de rester dans l'idée récup' et simplicité. Et je vous avais promis de vous la montrer...

Alors pourquoi, me direz-vous, ne le fis-je pas plus tôt?

D'abord parce que dans l'esprit de notre fête, nous n'envisagions pas non plus de photographe professionnel, pour nous faire poser et fureter partout dans notre intimité avec son gros téléobjectif.
Résultat : des centaines de magnifiques photos vivantes faites par nos amis, mais pas une seule photo posée où l'on voie la chose de pied en cap. (Et, inutile de dire qu'à l'heure où j'ai fini la robe - l'archi-veille, alors que nous avions déjà plein d'amis à la maison - je n'ai pas même eu le temps ni l'idée de capturer la robe finie sur un cintre)
Et pas non plus une seule photo de la picholine dans sa tenue... 

Et puis parce qu'au lendemain de la fête, il m'était juste impossible de revenir ici parler tissus et bricoles : ce qui a été vécu ce jour-là était tellement au-delà ! Il m'aura fallu un an pour redescendre tout doucement de mon nuage et oser farfouiller dans les photos, organiser mes souvenirs, et commencer à remercier !

 

Trêve de blabla. Petit rappel des données de départ :

Je ne m'habille jamais en robe, je ne voulais pas non plus me "déguiser" ce jour-là : j'ai opté pour une tunique-pantalon. Du blanc, pour le symbole, mais aussi des couleurs éclatantes, pour correspondre à ce que j'aime.
Un magnifique tissu rapporté du Maroc par jolie-maman adorée (soie végétale, je vous en parlais ), un croquis griffonné dans le train :

tissu-01    croquis

La tunique

Je l'avoue, celle-là m'aura demandé quelques heures de réflexions, quelques doigts piqués, quelques énervements. Gérer les lignes n'était pas simple, ni ce tissu qui s'effiloche terriblement à la couture (mais comme me le rappellera Jolie-maman, normal, c'est du tissu d'ameublement. Oui, oups, j'avais complètement zappé ce détail...)

Je me suis terriblement appliquée pour soigner mon travail, j'ai abondamment froncé les sourcils et consciencieusement tiré la langue : ne trouvant pas de patron approprié, je me le suis inventé, utilisant un tissu de récup', ligné, pour faire une "toile", que j'ai ensuite reportée sur le tissu.

patron-01   patrons-sur-tissu

Ai confectionné mon biais maison dans les règles de l'art :

biais-1   biais

biais_rouleau

 Pour la réalisation du biais continu, voir l'excellent tuto de Francine, ici.

Le pantalon

Je me suis basée sur un pantalon du commerce qui m'allait bien. J'ai décalqué le haut, et pour les jambes j'ai allongé, allongé, allongé, de tous les côtés, et élastiqué les chevilles. La pose de ma première fermeture invisible m'a causé bien du souci, mais j'y suis arrivée.

Sur l'extérieur de la jambe, je voulais un effet de "bouillons". J'ai d'abord procédé ainsi, à l'intérieur de la jambe, avec des petits noeuds réglables à la hauteur voulue :

noeuds-01

Sur le coup, j'ai trouvé l'effet parfait. Par contre, les petits rubans de satin ne tenaient pas du tout! Le temps de l'enfiler, et les noeuds étaient déjà tous défaits!!
J'ai donc remplacé les noeuds par une simple bande élastique.

elastique

 

L'ensemble

Au final, je trouve que je ne me suis pas trop mal débrouillée pour m'approcher du croquis que j'avais imaginé. Ce n'était pas parfait, loin de là. Il y avait un gros défaut au corsage, qui n'était sans doute pas des plus élégants.
Mais c'était la robe d'un Jour, une robe qui n'avait de sens pour moi que parce que j'y avais passé du temps et de la réflexion amoureuse, et parce que j'étais restée fidèle à l'esprit de récup' et de non-gaspillage. Alors c'est vrai je ne ressemblais pas à une princesse immaculée. Je n'étais même pas vraiment coiffée. Mais comme je sais que l'heureux mari ne prêtait aucune attention à ces détails, qu'importe? Moi non plus.

 

parapl1-01 parapl2-01 parapl3-01

 

Tunique :
soie végétale du Maroc (cadeau), biais maison à partir d'un tissu de mon stock.
patron perso

Pantalon :
drap ancien en coton de récup'
élastique de mon stock
fermeture éclair achetée pour l'occasion (mais j'aurais plutôt dû faire confiance à mon stock de fermetures éclair de récup', j'en avais une de la bonne couleur et dimension!)
patron perso, à partir d'un pantalon du commerce pour la taille.

 

PS : Jusqu'au bout, la publication de ce billet aura été laborieuse. Canalblog m'aura obligée à poster un quinzaine de fois certaines photos avant d'aboutir...
Mais je butine tellement d'inspiration sur la blogosphère, que je vous devais bien la pareille. Si ma tunique-pantalon de mariage vous donne des idées, n'hésitez pas à poster un commentaire, ou à me montrer la vôtre, de "robe"! :-)