Oups, cela fait un bail que je ne suis plus passée par ici!
À vrai dire, c'est à peine si j'ose revenir, car j'ai un SAL en suspens... depuis 4 mois! (Et je ne vous parle pas du tapis de yoga qui attend son heure depuis plus de deux ans.)
Aheum aheum, il est temps que je me reprenne. Mais comme je vais passer dans quelques jours dans une nouvelle dizaine (traumatisée, moi?), l'heure est aux bonnes résolutions, et vous allez voir ce que vous allez voir, LaVAche Kinn'kouguère sera bientôt une VAche organisée et prévoyante Kikouskelveuquantelveut.

En gros, je ne gère rien du tout, mais je me soigne!
Et je fais le point sur ces deux mois d'absence :

 

Beaucoup plus pratique que la MAC pour s'occuper sur un transat ou dans le TGV : les aiguilles à tricoter (circulaires).
Je m'étais donc donné pour défi estival d'apprendre à tricoter des chaussettes.  Je n'ai pas eu le choix des couleurs, j'ai pris la seule pelote trouvée là-bas. Et je suis plutôt fière du résultat : il y a bien quelques défauts par-ci par-là, mais elle me va impeccablement bien, et elle est très confortable.
Dommage qu'il n'y en ait qu'une...

 

chaussette-01

Selon l'excellent tuto de la chaussette universelle

 

Pendant ces vacances, j'ai aussi tenté d'améliorer ma cuisine, avec quelques ratés notoires, comme en témoignent ces magnifiques petits pains. Il faudrait être le colosse aux dents d'acier, dans James Bond, pour réussir à les avaler.
À noter que cela a beaucoup amusé les enfants du voisinage : il y eut même des concours à celui qui arriverait à en croquer une miette!

pain dur

Par discrétion, je n'indiquerai pas ici la recette qui avait mené à ce surprenant
résultat, mais bien sûr si vous cherchez à faire des cailloux vous n'avez qu'à demander. 

 

Et puis les jours ont commencé à raccourcir, le soleil à pâlir, et l'heure des petites cousettes de la rentrée est arrivée.

Une nouvelle paire de chaussons pour la picholine qui entame sa deuxième année au Jardin d'Enfants :

chauss_vert_rouge-01   chauss_paire-01

Et là, Messieurs-Dames, j'ai gaffé. J'ai récupéré pour la semelle une vieille veste en peau de mouton (vestige de l'adolescence de mon beau-frère), et l'ai cousue à la machine, à petits points. Et après avoir passé quelques heures à m'appliquer (c'est bien la première fois que je cousais chaussons dans matière si noble), voilà qu'au moment ultime de retourner les chaussons, la peau de mouton se déchire par endroits, le long de la couture !
J'ai récupéré la chose en faisant une nouvelle couture, à la main cette fois, et plus espacée. Mes doigts s'en souviennent, aïe. Mais après une semaine d'école, les chaussons ont tenu le coup, ouf.

chauss_couture_main-01 

 Patron : toujours selon ce tuto, extrapolé en taille 4 ans
Tissu : Suédine pour le dessus, peau de mouton pour la semelle

 

Et un nouveau tablier pour la peinture, dans ce joli tissu fleuri, "avec une grande poche, Maman, s'il-te-plaît", et l'indispensable "lichette" (eh oui, on est en Belgique!)

 

tablier    lichette2

Patron perso, sur base d'un tablier du commerce (beaucoup plus moche, celui du commerce)
Coton fleuri de récup' et chute de velours
Chute du biais confectionné il y a un an pour ma "robe" de mariée.

 

Ah tiens, ma "robe" de mariée. Celle-là aussi, ça fait un bail que je dois vous en parler. Mais il va en être question, car après m'être beaucoup interrogée , et avoir longuement "décidé de ne rien décider", ce matin j'ai subitement ressenti un irrépressible besoin d'arracher le pantalon de l'armoire et de le plonger dans la savonnée. 
Et il y a du boulot, je vous le dis, pour revenir à plus blanc que blanc !

panta_mariee

Bonne rentrée!