"Moi, je vais me marier avec Papa"

Heu, non. Elle l'a compris le jour-même, la pauvrette, et elle avait une petite mine à la maison communale...
Pas de photo de ce jour-là, mais à l'occasion d'un récent mariage (un an plus tard, donc!), elle porte toujours son petit ensemble du Jour J... en version plus courte!

Zbalancdos-01  zbalancoire-01

La robe de dessous

Pour coller au croquis que je vous ai montré dans le billet précédent, j'ai choisi pour le dessous la robe boule du livre "Jolies tenues pour fillettes coquettes" (que je possède dans sa version japonaise, pauvre de moi)
Il m'a fallu ruser un peu pour dissimuler la couture entre les deux robes (sur le modèle la couture est visible), mais ce n'est pas bien compliqué, si on pense à laisser une ouverture dans la couture de côté de la doublure.

 

blanche-01  blanche-nuque

blanchetourne-01  blanchesaute-01 

Tissus :
drap ancien de récup' - le même que pour mon pantalon de mariée
voile de coton fushia très très doux issu d'une doublure de robe
1 joli bouton en coeur acheté pour l'occasion
Patron :
Modèle A de "Jolies tenues pour fillettes coquettes", sans les poches

La tunique

Je la voulais pointue, pour "rentrer" dans la robe gonflante et non en barrer l'effet, et aussi pour jouer avec les lignes du tissu. J'ai adapté le célèbre tablier croisé des Intemporels pour bébés en forme de "coeur".

ensemble-01  bouton-rose

ens-grue  ens-saute

Tissus :
soie végétale du Maroc - la même que pour ma tunique de mariée
doublure : tissu de mon stock - le même que pour le biais de ma tunique de mariée
Boutons en coeur achetés pour l'occasion
Patron :
adaptation à partir du tablier croisé des Intemporels pour bébés, d'Astrid Le Provost.

Et bien sûr réversible...

revers_dos-01  revers_face-01

Le détail que je préfère, c'est (comme souvent) ce qui ne se voit pas : la doublure fushia de la robe!  Pour l'apercevoir, il faut une balançoire, comme ici plus haut, ou ... des galipettes !