Ce matin c'était p'tit déj' au lit, et la picholine (4 ans) jouait à me raconter une histoire.
Elle ouvre son livre de contes à la page du petit chaperon rouge et raconte :

 

chaperon-01

"Il était une fois un grand méchant loup qui habitait la forêt, et qui avait envie de manger un petit cochon. Il sorta (sic) de sa cabane et partit dans la forêt, et il rencontra un petit chaperon rouge à la place.
Le loup demanda au petit chaperon rouge : "Est-ce que je peux te manger?" 
Le petit chaperon rouge répondit : "Non."
Et le loup continua son chemin dans la forêt.
Voilà, l'histoire est finie!"

J'adore cette version!
C'est vrai, après tout, pourquoi toujours se laisser bouffer? Et si, face à un prédateur prêt à ne faire qu'une bouchée de notre temps, de notre énergie, de nos projets, nous étions tout simplement capables de nous affirmer et de dire "non"? ;-)
Je vous le souhaite, à vous toutes (et tous?) qui vous êtes un jour senti(e)s petit chaperon rouge !

 Photo : illustration d'Anaïs Rotteleur, extrait du livre "Histoires du soir, mes contes préférés de Grimm, Perrault et Andersen", éd. Gründ