Que fait-on avec un boléro improbable en maille poilue, acheté 3 francs 6 sous dans une friperie mais jamais porté pour cause d'effet bibendum ?

pull

On laisse mûrir en attendant d'avoir des enfants qui réclament des déguisements... (Ce moment arrive beaucoup plus vite qu'on ne croit)
On raccourcit les manches pour récupérer une bout de tissu de part et d'autre. Attention, à vos risques et périls ! Sous le pied de biche ça donne ça :

biche

Vous ne voyez rien ? Moi non plus ! En plus c'est de la maille élastique !

Avec les deux bouts récupérés (pas un poil n'a été perdu !), on confectionne un petit bonnet d'ours, inspiré par la petite Vosgienne de Mu
On ajoute à la tenue un pantalon pattes d'eph'... heu... pattes d'ours, et voici une oursonne prête à partir au carnaval des enfants !

ours4

 

 ours2ours5OURS1pantadetail

Je n'aime pas trop les coutures à usage unique... Le pantalon est réversible, et peut se porter en version plus colorée :


pantadetail2

Et je gage que le bonnet servira encore... C'est tant mieux car il tient bien chaud aux oreilles !

 

Tissus :
pull à maille poilue de récup' - velours marron issu d'un rideau de récup' - velours à oursons, reste de stock - doublure et bande centrale du bonnet issu de ma dernière pêche miraculeuse
Modèles :
Inspiration de Mu pour le bonnet, dessiné au pifomètre.
Et pour le pantalon, patron des Intemporels pour bébé d'Astrid Le Provost, déjà beaucoup utilisé, dont il ne reste qu'une vague idée générale (raccourci dans la largeur, rallongé, puis agrandi centimètre par centimètre en suivant l'expansion à vue d'oeil de ma picholine)