Une maisonnette, faite à partir d'une simple caisse en carton.

Terminée in extremis, car il a fallu laisser du temps de séchage entre les différents collages et couches de peinture :
 - ajout d'autres pièces de carton pour le toit, pour les renforts et l'appui de fenêtre, collés à la colle de farine.
 - collage de la toiture en tissu
 - couche de fond de peinture, réalisée avec la peinture murale écologique qui a servi pour la chambre
 - et détails gribouillés avec la palette de couleurs à l'eau d'Olivia... 

C'était ma première expérience de cartonnage. Le plus difficile a été de presser les pièces encollées, et j'ai utilisé ce que j'avais sous la main : des pinces à linge, un tabouret, et quelques bouquins, dont - j'ose avouer ce sacrilège - , les Pensées de Pascal... 

J'ignore si la sagesse de Pascal aura imprégné les murs. En attendant, la picholine, qui adore les jeux de cache-cache, apprécie sa "cabane"; elle se cache, se montre à la fenêtre, attend le courrier qui entre par la boîte aux lettres (de l'autre côté) et a déjà entrepris le réaménagement de la décoration intérieure en ... arrachant les petits rideaux!

DSC06025